Vers une interdiction du H4CBD, THCP, HHCP-O en France

Avr 30, 2024 | Actualités CBD | 0 commentaires

Les réglementations autour des cannabinoïdes en France sont en constante évolution. Notamment cette année avec la discussion autour de l’interdiction des néo-cannabinoïdes. Après l’interdiction du HHC en 2023, d’autres cannabinoïdes de synthèse comme le H4CBD et le THCP sont maintenant dans le viseur des autorités françaises.

Cet article explore le contexte de cette régulation et ce que cela pourrait signifier pour l’avenir du cannabis légal en France.

Comprendre les cannabinoïdes de synthèse

Les cannabinoïdes de synthèse, aussi appelés néo-cannabinoïdes, sont des molécules créées pour se rapprocher des effets du THC, principal composant psychoactif du cannabis.

Ces substances sont capables d’agir sur les récepteurs endocannabinoïdes du cerveau, mais souvent avec une intensité plus forte que le THC. À ce jour, ces molécules, hormis le HHC, sont légales et en ventre libre. Du fait de leurs puissants effets psychoactifs, ils pourraient causer un grave danger chez les utilisateurs non avertis, raison pour laquelle leur avenir est incertain en France.

Comparaison avec les cannabinoïdes naturels

Contrairement aux cannabinoïdes naturels comme le CBD ou le THC, les versions synthétiques ne sont pas extraites de la plante de cannabis, mais sont fabriquées chimiquement.

Cela leur permet d’être potentiellement plus puissants, et donc plus risquées.

la différence entre les cannabinoïdes de synthèses et naturels

Risques potentiels sur la santé publique

Les néo-cannabinoïdes peuvent présenter des risques pour la santé qui peuvent être considérables. Des effets psychoactifs imprévisibles et potentiellement dangereux ont été rapportés, motivant ainsi leur réglementation prochaine.

Ces substances peuvent causer des réactions sévères allants de la désorientation à des symptômes psychoactifs sévères.

les risque sur la santé

Réponse des autorités sanitaires

Face à ces risques, les autorités sanitaires françaises, et notamment l’ANSM, ont augmenter leur surveillance et ont commencé à prévenir d’une prochaine interdiction certaine.

L’objectif est de prévenir les incidents de santé avant qu’ils ne surviennent, en se badant sur des études scientifiques et des rapports d’incidents.

Réglementation sur les cannabinoïdes synthétiques en France

L’année 2023 a été marquée par des changements significatifs dans la réglementation des cannabinoïdes en France, notamment avec l’interdiction du HHC. Ces changements importants sont des indicateurs de la réponse des autorités à la complexité croissante du marché des cannabinoïdes.

Un autre aspect important de cette réglementation stricte concerne l’usage du CBD au volant, désormais interdit. Cette mesure vise à garantir la sécurité sur les routes tout en réduisant les risques potentiels liés à l’altération des capacités de conduite. C’est également en ce sens qu’évolue aujourd’hui la réglementation en matière de néo-cannabinoïdes.

l'interdiction du HHC

L’interdiction du HHC

En 2023, la France a pris des mesures significatives contre le HHC, un cannabinoïde de synthèse dérivée du THC, signalant une approche plus stricte envers les substances similaires.

L’ANSM au cœur du débat

Depuis l’interdiction du HHC en France milieu 2023, les laboratoires ont innové pour créer de nouveaux dérivés de cannabis toujours plus puissant. On retrouve notamment sur le marché français les molécules suivantes :

  • HHC-O
  • THCV
  • THCP
  • H3CBN
  • H4CBN
  • H4CBD
  • HCE
  • HHC-P
  • HHCPO
  • A.F
  • VMAC
  • H5CBN
  • C13NRV
  • HDH

Autant de nouveaux cannabinoïdes que d’effets dangereux pour la santé. Ces cannabinoïdes visent à imiter les effets du THC, en plus puissants, sans être détectable lors de tests salivaires.

Depuis l’apparition de ces nouvelles molécules, le débat sur leur interdiction est en cours, avec l’ANSM au cœur des discussions. Ce long débat inclut des évaluations sur les risques potentiels pour la santé ainsi que le potentiel abus des consommateurs.

Qu’en est-il de l’industrie du CBD ?

L’industrie du CBD, déjà bien habituée à naviguer dans un environnement réglementaire complexe, doit anticiper ces changements et s’adapter rapidement. Les fabricants et les revendeurs pourraient devoir revoir leur gamme de produits afin de s’assurer d’une conformité constante.

Néanmoins, une interdiction des néo-cannabinoïdes serait bon pour le marché du cannabidiol. En effet, cela permettrait de retrouver l’aspect bien-être et santé, à l’origine de ce mouvement. N’oublions pas que le cannabidiol est avant tout une molécule destinée au bien-être et à l’aide au traitement de divers maux et pathologie. Ce que ne propose en aucun cas les néo-cannabinoïdes.

Conclusion

L’avenir des cannabinoïdes de synthèse semble incertain, avec des interdictions imminentes qui pourraient redéfinir le marché.

Restez informés sur cette avancée à travers nos articles pour comprendre les implications pour votre santé et vos choix de consommation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
0
    Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique